1. Portage
  2. /
  3. Outils et ressources
  4. /
  5. Directives de la GDR sur la COVID-19
  6. /
  7. Guide sur le partage et le dépôt rapide des données sur la COVID-19 pour les chercheurs

Guide sur le partage et le dépôt rapide des données sur la COVID-19 pour les chercheurs

Les chercheurs canadiens sont confrontés à une urgence sans précédent en ce qui concerne le partage des données de recherche sur la COVID-19 dans des dépôts et auprès des éditeurs qui favorisent le libre accès. Plusieurs organismes de financement canadiens, dont les trois conseils (CRSH, CRSNG et IRSC), ont signé une déclaration commune intitulée Joint statement on sharing research data and findings relevant to the novel coronavirus (nCoV). Par conséquent, ces organismes demandent aux projets financés de partager leurs données de recherche rapidement et à grande échelle1. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié la déclaration suivante : Échange de données sur le nouveau coronavirus responsable de la COVID-19. L’OMS souligne ainsi l’importance de partager rapidement les données et résultats préliminaires de recherche. Le Groupe de travail sur la COVID-19 du Réseau Portage a donc créé ce guide pour aider les chercheurs canadiens à suivre les directives internationales concernant le partage des données de recherche sur la pandémie. Vous pouvez également télécharger ce document en format PDF de la communauté Zenodo de Portage.

Le guide repose sur les recommandations du COVID-19 Working Group de la Research Data Alliance (RDA) : Recommendations and Guidelines for Data Sharing. Ces recommandations ont été conçues pour :

  • Aider les chercheurs à se doter de bonnes pratiques pour le partage de données dans leur discipline ;
  • Aider les chercheurs à maximiser l’impact de leur travail.

Les directives suivantes ont été simplifiées pour les rendre plus accessibles. Cliquez sur les liens dans le texte pour plus d’information et contactez votre établissement pour trouver de l’aide supplémentaire. Plusieurs universités canadiennes font appel à des bibliothécaires spécialisés dans les données qui pourront vous aider à mieux comprendre ces directives.

Comment préparer ses données pour le partage et le dépôt ?

Planifier le partage

Directive de la RDA : « Les chercheurs devraient créer un plan de gestion des données (PGD) au début du processus de recherche. On peut inclure son PGD avec le plan de travail et le budget » [traduction libre] (2.2.4 Data Management Planning, p. 17).
Processus :

Table des matières

Créer des données intelligibles

Directive de la RDA : « Il est important de documenter les résultats de recherche, notamment les méthodologies suivies pour définir et construire les données, mais aussi pour le nettoyage, l’imputation et la provenance des données. Normalement, les logiciels prévoient de la documentation qui décrit au moins les bibliothèques, algorithmes, hypothèses et paramètres utilisés » [traduction libre], (2.2.6 Documentation, p. 19).

Processus :

Table des matières

Créer des données ouvertes qui respectent les principes FAIR

Directive de la RDA : « Les résultats de recherche devraient respecter les principes FAIR, en vertu desquels les données, logiciels, modèles et autres résultats sont repérables, accessibles, interopérables et réutilisables (Findable, Accessible, Interoperable and Reusable) » [traduction libre], (2.2.3 FAIR and Timely, p. 17).

Processus :

  • Apprendre à connaître les principes FAIR avec cette liste de vérification : How FAIR are your data?
  • Obtenir la permission de partager :
    • Si les données proviennent d’un tiers, a-t-on la permission et le droit de les redistribuer ?
    • Les données recueillies auprès de participants autochtones ou sur des territoires autochtones peuvent être déposées uniquement après avoir consulté les dirigeants de la communauté.
    • Les données qui proviennent de participants humains doivent être dépersonnalisées avant de les déposer quand on s’engage à respecter la confidentialité des participants. Il faut également obtenir leur consentement avant de les déposer. Partager uniquement les données pour lesquelles on a obtenu l’accord des participants. (Pour déterminer ce qu’on peut partager, voir la section suivante Protéger la vie privée des participants de la recherche.
  • Partager ses données avec une licence ouverte :
  • Créer des données en respectant les principes FAIR n’est pas toujours simple. Il est donc parfois utile de faire appel à un assistant de recherche et de former une personne au sein de l’équipe pour gérer les permissions et les licences. Pour toute question sur les licences de données, contacter le responsable des droits d’auteur de l’établissement.

Table des matières

Protéger la vie privée des participants de la recherche

Directive de la RDA : « L’accès aux données de participants individuels et aux documents d’essai doit être aussi ouvert ou fermé que nécessaire, afin de protéger la vie privée des participants et réduire les risques d’utilisation abusive des données » [traduction libre ]. [Executive Summary, p. 7].

Processus :

Même si les principes FAIR soulignent l’importance de l’ouverture, la recherche avec des participants humains oblige parfois de retirer ou de modifier certaines données avant de les partager. Les guides suivants indiquent comment préparer les données à partager. Si vous avez besoin d’une aide pour comprendre des termes utilisés dans ce document, veuillez consulter le Glossaire terminologique sur l’utilisation des données sensibles à des fins de recherche du Réseau Portage.

En cas de restrictions, consulter la Directives sur la dépersonnalisation des données de Portage pour protéger la vie privée des participants et réduire les risques de préjudice.

Table des matières

Créer des données repérables

Directive de la RDA : « Les données devraient être consignées dans des dépôts. Choisir si possible des dépôts qui sont largement utilisés dans une discipline pour maximiser l’accès aux données, autrement se tourner vers les dépôts généraux ou institutionnels. En exigeant des identificateurs permanents, des formats privilégiés et des métadonnées riches, les dépôts fiables certifiés favorisent les principes FAIR et l’accès durable aux données, ainsi que les citations » [traduction libre], (2.2.7 Use of Trustworthy Data Repositories, p. 19).

Processus :

Table des matières

    Ce guide s’est inspiré en partie par les travaux précédents de Tayler et Ripp (2020) FAQ: Partage et dépôt de données en appui à une intervention rapide face à la COVID-19. Scholars Portal Dataverse. https://doi.org/10.5683/SP2/522KV2.